Flux

covid – Séances en ligne

En tant que thérapeute attentive aux enjeux sanitaires actuels, j’ai décidé de continuer à donner des séances psycho-corporelles .Elles se font en ligne mais le lien au corps et aux émotions est toujours bel et bien présent. Dans une période marquée par le trop plein d’information et de tension sur le plan mental, il est plus qu’essentiel, presque vital, d’écouter son corps et d’être attentif à ses émotions. Le confinement est long mais nos énergies sont là pour continuer à nous faire vibrer et voyager, que ce soit dans la joie, la colère ou la tristesse. Sentir, se connecter à nous c’est vivre et résister à une certaine fatalité.

Massage thérapeutique , quid?

Pourquoi le massage thérapeutique EMTE est différent d’un massage dit « d’institut » ?

Ceux qui le connaissent bien disent qu’il apporte des réponses de guérison parce qu’il vient nourrir les 4 dimensions de l’être (corps physique, émotionnel, mental et spirituel).

Pour comprendre, on peut se baser sur le concept des « 5 blessures de l’âme » de William Reich, un des fondateurs de l’approche psycho-corporelle.

Ces 5 blessures se retrouvent chez chacun, à des degrés divers, et expliquent nos besoins profonds, nos énergies de vie, les masques que nous portons pour « ne pas avoir à souffrir ». Sans vouloir les caricaturer, une personne qui sera plutôt dans la fuite (blessure de rejet) aura souvent besoin d’ancrage, de respiration, de mouvements qui appuient sur sa structure osseuse en direction des pieds, de la terre; une personne qui sera dans la blessure de l’abandon aura besoin de gestes englobants, maternant, doux, harmonisant tandis qu’une personne qui sera dans la blessure rigide (un environnement fort contrôlant durant l’enfance) aura davantage besoin de mouvements de balancement et de lâcher prise pour retrouver de la liberté. Durant le massage, la personne se reconnecte à son corps, à ses émotions, à ses pensées. De nouveaux liens se font, elle prend conscience de son histoire, de ses blessures mais aussi de ses ressources. Elle peut les exprimer, les formuler dans des mots justes pour elle. C’est extrêmement bénéfique et libérateur.